Phytothérapie

La phytothérapie

Phytothérapie

La connaissance empirique des plantes remonte à l’aube de l’humanité. Les plus anciens témoignages de leur usage remontent en Egypte et en Mésopotamie, les Grecs avec Hippocrate seront les premiers à étudier leurs propriétés. Au Moyen Age, Hildegarde de Bingen, abbesse allemande du XIIe siècle, souvent citée comme la première naturopathe de l’Histoire, nous a légué des connaissances médicales dont la portée visionnaire se confirme de nos jours. Les ressources et vertus thérapeutiques de la Nature sont immenses et immuables. A la fin du XIXe siècle avec l’avènement de la médecine moderne, on oubliera un peu les plantes, mais aujourd’hui la phytothérapie rencontre un regain d’intérêt incontestable.

Les plantes médicinales, appelées aussi « les simples » agissent dans la douceur et la durée, se déclinent en infusion, décoction, macérât, gélules…

Suivant l’usage et les propriétés recherchés, différentes parties vont être utilisées : les racines, rhizomes, tubercules, feuilles, fleurs, écorce, bourgeon, fruit et graine. Les plantes ne devront avoir subi aucun traitement chimique, ni au moment de leur culture ni pour assurer leur conservation.

La gemmothérapie

La gemmothérapie est une pratique thérapeutique naturelle à base de bourgeons et de jeunes pousses d’arbres ou d’arbustes, qui a été mise au point dans les années 1950 par le Docteur Pol Henry et développée depuis cette période. Mais déjà au Moyen Age, les écrits d’Hildegarde de Bingen les mentionnaient pour ses préparations.

Les bourgeons sont macérés dans un mélange d’alcool et glycérine et sont administrés sous forme de gouttes. Ils régénèrent des organes affaiblis, drainent des organes encrassés et par conséquent apportent une meilleure vitalité générale.

En régénérant les organes, leur vieillissement prématuré est limité, freinant ainsi les affections aigues et chroniques. Une meilleure vitalité générale permet de réduire la sensibilité aux maladies, virus et bactéries, de dynamiser nos défenses immunitaires, d’améliorer la santé physique et mentale.

Bourgeons

L'aromathérapie

huiles essentielles

Branche de la phytothérapie, tout comme la gemmothérapie, l’aromathérapie est connue depuis des millénaires, elle repose sur l’utilisation des huiles essentielles et des essences.

C’est en 1935 que le mot « aromathérapie » a été inventé par le chimiste René Maurice Gattefossé, dans les années 1960, le docteur Jean Valnet s’intéresse à son tour à l’aromathérapie et publie plusieurs ouvrages et ses recherches sont encore des références dans le domaine des huiles essentielles.

L’huile essentielle est obtenue par la distillation de la plante à la vapeur d’eau en alambic. Les modes d’utilisation les plus courants sont par voie orale, par voie cutanée et par voie respiratoire.

Les huiles essentielles agissent sur l’organisme mais agissent aussi sur la psyché : on parle alors d’aromathérapie subtile, énergétique dans un but d’harmonisation. On privilégie alors la voie olfactive.

Les élixirs floraux

« La santé est notre héritage, notre droit. C’est l’union absolue et parfaite entre l’âme, l’esprit et le corps; il ne s’agit pas d’un idéal éloigné et difficile à atteindre mais d’un idéal si simple et si naturel qu’il échappe à beaucoup d’entre nous. »

Dr Bach

Les élixirs floraux sont de subtils extraits liquides généralement préparés à partir d’une infusion de fleurs sauvages ou cultivées, cueillies au pic de leur floraison et exposées pendant quelques heures sous les rayons du soleil dans un bol d’eau de source très pure. Cette imprégnation de fleurs dans l’eau est ensuite mélangée à de l’alcool, diluée et dynamisée.

L’élixir floral ainsi obtenu sera utilisé pour résoudre une difficulté personnelle ayant trait à notre vie émotionnelle, à nos états d’âme, à notre choix de vie et à la manière dont nous réagissons aux évènements de l’existence.

L’élixir floral stimule la vitalité et encourage au changement intérieur par la prise de conscience des aspects cachés de la personnalité et par l’éveil des potentialités latentes.

Au début du XX ième siècle, le docteur Edward Bach découvre l’influence de certaines fleurs sur les états d’âme et sur le déséquilibre de la personnalité. En 6 ans, il découvre une palette de 38 élixirs floraux s’adressant à l’essentiel des troubles du psychisme humain dans ses caractères fondamentaux.

élixirs floraux et fleurs

Dans les années 1980, la découverte d’élixirs floraux contemporains aux Etats Unis et en Europe élargit et approfondit cette thérapie de guérison et de transformation. De nombreux problèmes et situations nouvelles sont apparus depuis l’époque du Docteur Bach et ont incité au développement de 96 nouveaux élixirs contemporains.

Fermer le menu